La nuit, tous les chats sont gris…

mais pas mon vernis!

Enfin, ça dépend.

Quand tu portes du vernis gris, forcément, il le reste la nuit. A moins qu’il soit phosphorescent, mais c’est une autre histoire.

Et l’autre jour, mon vernis était gris.

Ou plutôt mes vernis.

Oui, en ce moment, je n’ai pas le temps de sortir mes pinceaux et de dessiner des monstres, des dentelles ou des gaufriers sur mes ongles.

Mais j’aime garder un grain de folie et donc je peins chaque ongle d’un vernis différent.

On se permet les folies dont on a les moyens, hein.

Je voulais poser l’un de mes très jolis cadeaux d’anniversaire, Elephant Walk de China Glaze, et là, Manucure et Beauté m’a envoyé Peaceful Opposition d’Orly, un sublime vernis jelly blanc à paillettes argentées. Le combo parfait.

Histoire que les deux ne s’ennuient pas trop, j’ai ajouté Who is the Boss d’Essie à la bande.

Le gris « éléphant » foncé très légèrement pailleté d’Elephant Walk et le gris clair tirant sur le vert d’eau de Who’s the Boss se  marient à merveille avec le petit bijou jelly d’Orly.

grey peaceful opposition orly swatch turbomagik who is the boss essie elephant walk china glaze

grey peaceful opposition orly swatch turbomagik who is the boss essie elephant walk china glaze

grey peaceful opposition orly swatch turbomagik who is the boss essie elephant walk china glaze

 

Et comme je trouvais que 3 couches de Peaceful Opposition, c’était trop au final, j’ai tenté deux autres méthodes sur l’autre main, à savoir en une couche sur du blanc et en seulement deux couches…

grey peaceful opposition orly swatch turbomagik who is the boss essie elephant walk china glaze

grey peaceful opposition orly swatch turbomagik who is the boss essie elephant walk china glaze

Et je le préfère en deux couches!

C’est plus subtil, plus délicat… Certes il y a moins de paillettes, mais c’est pour la bonne cause!

Sur du blanc par contre, ça casse toute la magie. Ca rend le vernis terne et trop « direct » à mon goût.

Voilà, je t’ai épargné la blague du « Fifty shades of nailpolish »… (Ah ben non, en fait).

Je suis amoureuse d’Eléphant Walk, c’est le gris foncé parfait! Et Who Is The Boss est définitivement l’un de mes vernis chouchou chez Essie.

Si l’envie te prend de marquer ton opposition pacifiste à la crème pour les mains qui colle ou aux cuticules sèches ou encore aux ongles non vernis, tu peux te procurer Peaceful Opposition ici!

Des bisous!

Le Mauve qui n’en était pas un…

Eh oui.

Malgré ce que son nom semble annoncer, Shimmering Mauve n’est point mauve.

Je le définirais plutôt comme un brique rosé, ou un rose orangé flamboyant.

Oui, j’ai un don naturel pour décrire les couleurs, merci, je sais. (ahem)

Mais passons.

J’ai porté ce vernis un jour où j’étais d’humeur particulièrement romantique et fleur bleue. (Tu t’y retrouve dans les couleurs?)

Je l’avais reçu la veille de Manucure et Beauté et je m’étais dit qu’il tombait à point nommé.

Comme il aurait été triste tout seul, je l’ai marié à Chelsea Square de Nails Inc., un vernis à paillettes vieux rose qui s’accordait bien à mon trip romantique, et au fameux vernis mauve qui ne l’était pas.

Et voilà ce que ça donne.

orly shimmering mauve nails inc chelsea square rose romantique turbomagik

orly shimmering mauve nails inc chelsea square rose romantique turbomagik

orly shimmering mauve nails inc chelsea square rose romantique turbomagik

 

J’ai beaucoup aimé porter cette manucure, il faut dire qu’elle s’accordait aussi bien à mon humeur qu’à mon pull, alors…

J’ai tout de même une petite critique à émettre…

Ce joli Orly laisse des traces de pinceaux, alors il faut bien faire attention lors de l’application.

J’ai vu bien pire, mais tout de même, je me devais de le mentionner.

J’ai aussi essayé de comparer Chelsea Square à Rosie Lee de Butter London, car la ressemblance dans le flacon est flagrante!

Mais en photo, ça ne rend rien, on ne voit pas les différences.

Vous allez devoir me croire sur parole!

Chelsea Square est plus clair et plus lumineux, ses paillettes sont un peu plus grosses. Quant à Rosie Lee, son rose est plus patiné, plus vieilli. Il est moins lumineux car les paillettes sont plus fines, mais il n’en est pas moins beau!

Pour un oeil non averti néanmoins, ils seront de parfaits dupes! Ahahah

Voilà! Je retourne noyer mon romantisme et ma mélancolie en écoutant toute la discographie de Keane!

Je vous fait de gros bisous!

Power Rangers: Force Rose!

Hello!

Aujourd’hui on est aux antipodes de l’esprit de Noël! Mais ne vous inquiétez pas, l’hiver reviens trrrès bientôt!

L’autre jour j’avais mille idées en tête qui se bousculaient et finalement, c’est l’idée la plus « farfelue » qui a retenu mon attention.

Elle n’est pas si farfelue que ça, mais bon, le rose et moi, on traîne pas souvent ensemble.

Je l’aime bien, le rose, mais souvent je le trouve gnangnan. Et il a cette fichue tendance à faire la pouffe, à vouloir se faire remarquer à tout prix.

Le rose, c’est cette copine qui ne pense qu’au shopping et aux ragots, mais qui cache sous toute cette superficialité un coeur tendre et une profondeur insoupçonnée.

Et ça, je l’ai bien compris quand j’ai eu entre les mains le joli Cascade Cool d’Essie, gagné chez la chouette Axelle du blog Arlette’s Diary.

Cascade Cool, c’est le rose Barbie parfait.

Le nail art que je voulais réaliser avec lui n’en est pas un: l’accent nail boule disco!

Je sais que le rose, il aime être bling bling. Alors j’ai attrapé mon flacon de Ridiculously Regal d’Orly avec ses grosses paillettes et mon dotting tool, et je me suis mise au travail.

pink rose disco orly ridiculously regal essie cascade cool turbomagik

pink rose disco orly ridiculously regal essie cascade cool turbomagik

pink rose disco orly ridiculously regal essie cascade cool turbomagik

Ouais, c’est rose, c’est bling bling, mais je trouve quand même ça portable. Le rose et moi sommes donc réconciliés.

En plus, poser les paillettes c’est pas si compliqué que ça et ça prend pas autant de temps qu’on pourrai le penser!

Je trouvais que cette manucure était assez « girly cute kawaii » alors j’ai ressorti ma plus jolie peluche! Oui, je suis une grande enfant…

Mais cette peluche Mog est trop mignonne, non? NON? Tant pis.

J’espère que vous aussi avez été transportées au pays des Bisounours et du bubblegum!

Si vous aussi voulez vous la jouer Barbie Disco (ou que vous avez une soudaine envie de rose), vous trouverez ces vernis chez Manucure et Beauté!

Je vous laisse sur ces mots! Plein de bisous! <3

DUPE ALERT: Sous le gui avec Jack…

Hello!

Aujourd’hui je reviens sans nail art, mais avec deux vernis et une question: sont-ils vraiment dupes?

L’autre jour j’ai reçu un petit paquet de Manucure et Beauté et dans celui-ci se trouvait un vernis sublime, sous le charme duquel je suis instantanément tombée: Meet Me Under the Mistletoe d’Orly.

Mais (car il y a un mais) j’ai cru voir en lui un dupe parfait de Jack the Lad de Butter London, récemment commandé chez Le Doux Nuage.

Alors certes, j’étais éblouie par la beauté de ce vernis, mais je me disais aussi « zut, je l’ai déjà. »

Je me suis donc lancée dans un comparatif pour qu’il n’y est plus l’ombre d’un doute sur la question.

(En me relisant je réalise que cet article commence comme un épisode de Zone Interdite.)

Alors, tu vois qui est qui?

J’ai posé Jack the Lad sur l’index et l’annulaire, et donc il y a MMUTM sur l’auriculaire et le majeur!

On voit quand même la différence, non?

Donc oui, ils sont quasi dupes. Dans la vraie vie avec les mains qui bougent, tu ne voit pas la différence.

Mais si tu les regarde longuement, et que tu est une NPA, tu sait qu’au fond ils sont loin d’être identiques.

Jack the Lad est à mon sens plus complexe, plus subtil grâce à ses fines glass-flecks bleues que n’a pas MMUTM. Il a plus de caractère. Il est un chouia plus foncé, aussi. Et certains de ses glass-flecks tirent plus sur le doré, ce qui le grise un peu.

Avec MMUTM, on a un vert sapin parfait, plus lumineux et plus « vivant » que le Butter London. Tout les glass-flecks sont verts, plus ou moins clair. Il faut une couche de plus à celui-ci pour être opaque, mais il a de fait plus de profondeur.

Bref, je les aime tout les deux.

Je sais qu’on va me prendre pour une folle, mais pour moi ils sont bien différents. Il suffit de s’attarder à les admirer…

Malgré tout, ils ont indéniablement un air de famille, sans doute des cousins éloignés. Qui sait, ils se retrouverons peut-être sous le gui à Noël?

Ou bien sous votre sapin…

En tout les cas mon deuxième essai chez Orly a encore une fois été très concluant, je suis conquise! J’en ai même oublié que ces vernis avaient un nom d’aéroport! (ah bah non, en fait)

Des bisous!