Sunday Nail Battle : Skulls and Bones !

Bonjour!

Aujourd’hui, les NPA se rejoignent à nouveau, non pas pour la messe, mais pour la SNB. Ce qui revient un peu à la messe des NPA.

Le thème de cette semaine? Les crânes, les os, bref, les restes humains (ou non).

J’aurai dû être inspirée, ce thème me parle, mais voilà. Mon inspiration est partie en vacances sur ce coup là.

Elle s’est dit « C’est l’été et il fait chaud! » et elle est partie sans dire au revoir. J’espère qu’elle reviendra vite, quand même.

Chérichou a bien essayé de m’aider à trouver l’idée originale qui me faisait défaut, mais quand il m’a proposé de plonger mes doigts dans de l’acide puis de mettre des faux ongles sur mes os, je me suis dit que ça allait faire too much.

Les faux ongles, c’est presque toujours too much.

Du coup, je me suis rabattu sur l’une de mes idées, sans grand enthousiasme.

Deux os en croix, avec l’Ozotic 532 en toile de fond.

Certes je trouve ça joli, mais j’aurai aimé trouver quoi faire des autres ongles.

J’ai eu la mauvaise idée d’aller voir vos SNB avant de poster la mienne, et je n’ai vu que des merveillosités! Du coup, j’ai un peu honte de mon truc simplet.

J’espère être plus en forme pour la prochaine session!

Je vous fait de gros bisous et vous souhaite un très bon dimanche!!! :-*

Une rencontre pailletée…

Bonjouuuur!

Aujourd’hui, c’est un jour pas comme les autres.

Je vais vous parler de vernis, oui, mais pas uniquement.

Certaines d’entre vous le savent, j’ai fait la rencontre d’une blopine à moi récemment à Paris.

Là, elle est sans doute en train de trotter dans les rues de Londres, en quête d’un Boots ou d’un musée, ou encore de boire une bonne bière au pub du coin…

Car oui, elle était sur Paris pour ensuite rejoindre cette ville-fantasme qu’est Londres.

On a décidé de se faire une virée shopping ensemble avant son départ, et du coup on a trotté toute la journée et le lendemain mes pieds m’ont dit tout le bien qu’ils pensaient de moi.

Bref, cette blopine, c’est Manadotcom.

Et je dois vous le dire, je suis jalouse.

Bah oui, elle est trop bien gaulée, elle a de jolis cheveux rouges, elle est sympa comme tout, et rigolote aussi…

Il y a anguille sous roche, moi j’dis.

Mais j’ai trouvé son point faible! Elle mange comme une porcasse!!! Mouahaha!

Pour sa défense, la sauce était trèèèès liquide et puis c’est pas pratique à manger, le Subway. (On se trouve les excuses qu’on peut, hein.)

Pour l’occasion, on avait décidé de choisir une manucure l’une de l’autre, et de la réaliser.

J’ai opté pour un nail art floral et délicat, dont voici la version originale.

J’ai fait avec mes propres moyens, et j’ai donc remplacé Essie Fiji par mon amour de toujours Step Right Up d’OPI, et That’s Hot Pink d’OPI se change en Watermelon d’Essie. Mojito Madness reste, quant à lui.

Et en situation:

J’ai fait plus light, avec seulement une fleur par ongle. Et ma foi, j’adore!

C’est romantique et délicat, et ça me fait une excuse de porter du nude sans que ce soit trop discret.

Mana avait choisi de me piquer ma manucure Poissirène. Elle a fait ça tout bleu, avec même quelques points d’Ozotic 515 qui lui ont rappelé Arc-en-Ciel. Et Arc-en-Ciel, c’est le livre de mon enfance. Lu et relu et rerelu. (Comme quoi les paillettes et moi, ça a commencé tôt)

Du coup je n’avais d’autre choix que d’aimer, hein. (D’ailleurs maintenant je voue un amour encore plus grand à mon 515, puisqu’il représente maintenant les écailles du plus beau poisson des Océans)

Voici un petit bout de sa manucure! (A voir en moins flou et mieux cadré sur son blog dès son retour de Londres!)

On a été à Lush, elle est devenue hystérique en tombant sur les pains moussant « sous le soleil » qui sont enrobés de paillettes dorées.

Elle en avait plein les mains après, alors elle s’en est tartiné les seins. Normal. (J’en profite pour dire que l’étiquette « try me » sur le pot de Nénés Chéris, une crème pour le « buste », c’est un peu une bonne blague. Héhéhé, bande de pervers.)

Elle en avait encore plein les mains, alors elle m’en a mis sur les joues et sur celles de Chérichou. On avait l’air fin au soleil, c’est moi qui vous le dit. (Chérichou en mode Edward Cullen, « Coucou c’est moi, le vampire tapette! »)

On est entrées dans approximativement tous les Sephora, Monoprix et Lush de Paris, et on a fait des folies à Culture of Color…

En noir et blanc, évidemment, on va pas casser le suspense…

On a été boire un verre et le serveur avait pas l’air très en forme. Mana a eu peur de pas avoir sa tranche dans son Coca tranche, mais le petit était peut-être plus réveillé qu’on le pensait, et elle l’a eu, sa tranche. (Information capitale, je sais)

Moi j’ai encore fait ma chieuse à demander la liste de touuuuus les sirops qu’ils avaient, et j’ai eu droit à un très bon diabolo cassis. (que j’ai englouti en deux secondes, j’en veux encooore)

Chérichou, cet être original, a choisi un nectar de citron vert. Je savais même pas que ça existait.

Maintenant que vous savez tout de notre journée ensemble jusque dans les détails liquides de notre pause terrasse, et que je vous ai bien endormies, je vous invite à aller lire l’article de Mana sur cette rencontre dès qu’elle rentre de Londres! Donc allez la suivre pour être sûres de ne rien rater! :)

Je vous laisse sur cette photo qui ne me met pas en valeur du tout mais où on est toutes les deux!

Des bisous! :-*

Ozotic 532 – La perplexitude…

Bonjour tout le monde!

Aujourd’hui, je vous préviens, je ne suis pas inspirée… (Il n’y a qu’à voir le titre… Le nom du vernis et un néologisme à ball’deux.)

Et c’est bien dommage car je vous présente un bien beau vernis, l’Ozotic 532, qui va prochainement disparaître à tout jamais du fait de l’arrêt de sa production.

C’est cet argument qui a motivé ma dernière commande sur la Pshiiit boutique, c’était un peu « maintenant ou jamais »… Alors autant les prendre maintenant, n’est-ce pas? ;)

Le 532 s’y est retrouvé un peu par hasard, au dernier moment, parce que je n’avais aucun vernis de la collection Mish Mash et que je ne voulais pas mourir bête. On est NPA ou on ne l’est pas…

Du coup mon choix s’est porté sur lui, et j’ai mis un certain temps avant de le tester.

Comme je ne savais pas trop « comment » le porter, je l’ai swatché sur différentes bases.

Je vous montre, et je vous en reparle après!

Il y a donc ici, de gauche à droite, une couche d’Ozotic 532 sur une base bleue (Aruba Blue d’Essie), une base noire (Licorice d’Essie), une base blanche (Alpine Snow d’OPI) et l’Ozotic 532 porté seul en trois couches.

Je l’ai également testé sur St George d’A England, voici le résultat:

Le résultat qui me plaît le plus est celui obtenu avec St George. Ensuite, je trouve que ça fonctionne pas mal avec Aruba Blue, et qu’il se suffit à lui-même si on aime les tons neutres. :)

Je vous laisse avec plus de photos, pour vous faire une idée des jolis reflets que ce vernis peut avoir sur ces différentes bases.

`

On dit « Bonjour la pluie! »…

Comme je suis tête en l’air, j’ai oublié de photographier ce que ça donnait « au soleil » ou au moins sous un flash… Car même si j’y avais pensé ce jour-là, le soleil semblait assez peu coopératif.

Alors je l’ai remis seul pour vous montrer ça! J’ai profité d’un rayon de soleil, le seul de toute la journée, j’ai eu de la chance!

Je suis encore un peu perplexe face à ce vernis… Il est magnifique, pas de doute là dessus, mais comme je l’aime moins que les autres vernis de la marque je me sens comme « déçue »… Mais je crois surtout que je suis un peu blasée! Ahah.

Il fait peut-être partie de cette famille de vernis qui demandent un temps d’adaptation avant qu’on les aime vraiment?…

Dans tous les cas je m’excuse de cet article un peu tristoune, j’ai un petit moral en ce moment…

J’espère que avez tout de même apprécié de le lire! :)

Je vous fait des bisous, et à très vite! ;)

Le rouge qui ne fera jamais « madame »…

Bonjour!

Comment allez-vous? Moi ce matin j’ai réussi mon makeup avec mes palettes Naked et Naked 2, il ne m’en faut pas plus pour me mettre de bonne humeur! (Et oui, je suis aussi une makeup addict… Dure dure, la vie de fille.)

Aujourd’hui je vous montre l’un de mes derniers chouchous, duquel je suis tombée raide dingue et qui fait partie de mon top 5, assurément.

Il a tout pour lui.

Il est beau dans le flacon, il s’applique à la perfection et il a un rendu magique.

Alors, de qui suis-je en train de parler?…

Du sublimissime 518 de chez Ozotic!

Je ne vais pas m’éterniser en descriptions et en dissertation sur le pourquoi de mon amour pour ce vernis, et je vais plutôt vous laisser l’admirer…

Comme vous avez pu le voir, ce vernis est rouge.

Et le rouge en vernis, c’est la base. Mais c’est aussi très casse-gueule, puisqu’on peut rapidement tomber dans le « dadame » ou le trop basique.

Le rouge c’est vu et revu.

Mais avec le 518, c’est le renouveau du vernis rouge!

J’adore ce rouge d’ailleurs, un peu teinté de rose, acidulé et pétillant.

Ce vernis est aussi holographique. Et ça, c’est ce qui en fait un dreampolish.

C’est de l’holographique discret, mais après tout ce n’est pas plus mal. Je pense que trop de reflets auraient tué la couleur.

Alors, qu’en pensez-vous?

Je vous embrasse! A bientôt :-*