Chanel x H&M: du neuf avec du vieux!

Hello!

Tu te souviens quand je te parlais de la gentille Selma et des vernis qu’elle m’a donnés? C’était ici.

Et bien aujourd’hui je te montre celui qu’elle m’a légué en me disant « Je ne le porte pas, alors autant qu’il serve à quelqu’un. ».

Et tu le connais, j’en suis certaine.

Il s’agit de Paradoxal de Chanel. Oui oui. Rien que ça.

Mais ne part pas tout de suite en te disant « Oh ça va, lui je le connais par coeur depuis le temps, j’ai pas besoin de le voir encore une fois! », parce qu’il n’est pas venu tout seul aujourd’hui.

Je lui ai trouvé un copain.

Tout seul il est un peu triste, Paradoxal. Un peu trop dans la tendance Low Nail pour ne pas avoir envie de l’agrémenter par pur esprit de contradiction.

Et son nouveau copain, c’est From Warsaw With Love d’H&M. Un magnifique vernis prune infusé de fines paillettes roses, qui s’accorde parfaitement aux reflets qui se cachent sous les teintes taupes du Chanel.

chanel 509 paradoxal h&m from warsaw with love purple violet taupe nail polish turbomagik

chanel 509 paradoxal h&m from warsaw with love purple violet taupe nail polish turbomagik

chanel 509 paradoxal h&m from warsaw with love purple violet taupe nail polish turbomagik

chanel 509 paradoxal h&m from warsaw with love purple violet taupe nail polish turbomagik

 

Je ne sais pas vous, mais moi j’adore cette association!

Et j’ai vraiment un gros gros coup de coeur pour From Warsaw With Love.

Déjà, pour son nom. « Bons baisers de Varsovie », ça me rappelle mon voyage en Pologne (bon, j’ai visité Cracovie et Oświęcim et pas Varsovie, mais bon).

Et puis c’est quand même un superbe vernis, soyons honnêtes!

Et autant j’adore la couleur de Paradoxal, autant j’ai eu quelques soucis de bulles directement à la pose, que j’ai réussi à lisser. Elles étaient énormes et il y en avait même sur le pinceau!

Je ne sais pas à quoi c’est dû, mais heureusement ça n’a pas eu d’incidence sur ma manucure!

Encore merci pour ce joli cadeau, Selma! ♥

J’espère que vous aussi vous avez aimé cette association!

Des bisous!

Publicités

Des ongles de petit poney…

Bonjour!

Il y a de cela quelques semaines, j’ai posé sur mes ongles deux vernis qui m’ont transformée en petit poney.

Il y a des couleurs et des effets plus magiques que d’autres, c’est un fait.

Et les deux Kiko que je te présente aujourd’hui font partie des associations qui t’envoient direct à Equestria.

Le Kiko 261 Sparkle Touch Pearly Amethyst posé sur le Kiko 330 Lilac, ça donne ça:

Oui, tu ne rêve pas, il est subtilement multichrome!

Des reflets roses, violets, bleus…

Et des paillettes.

What else?

Si le Lilac n’est ni une joie ni une torture à poser, le Pearly Amethyst quant à lui se pose tout seul!

Kiko monte encore et encore dans mon estime de NPA!

Avec ça sur les doigts, je me suis prise pour un mix de Pinkie Pie et Fluttershy!

(et là je découvre que le nom complet de Pinkie Pie est Pinkamena Diane Pie. OH MY GOSH.)

Des bisous!

Russian Navy, joli petit menteur…

Bonjour!

Aujourd’hui, je vais te parler d’un vernis que j’ai voulu à la seconde où je l’ai vu.

Tu est NPA, je sais que tu me comprends… (Et si tu l’est pas, tant mieux pour toi!)

Tu le connait, ce sentiment qu’un vernis est fait pour toi, qu’il est trop super hyper beau et que tu peux pas le laisser là, tout perdu dans les rayonnages.

Oui, je sais, toi aussi ça t’arrive approximativement toutes les 5 minutes quand tu fait du shopping. Heureusement qu’on a encore (presque) toute notre raison, et qu’on ne sort pas la CB à chaque fois…

Mais cette fois j’ai craqué.

Il faut dire que j’étais pas aidée… J’étais avec Mana. A Paris. Dans un Culture of Color.

Tu vois un peu la scène?

« Ohhhh une boutique pleine à craquer de vernis, on est entre copines NPA, et si on ressortait les mains vides? » Ahahah.

Ce serait comme un drogué qui dirait « Non, j’aime bien être en manque! » à son dealer. Et le dealer aurait genre 3 kilos de came dans les mains.

BREF.

Tu a compris l’idée.

Ce vernis, c’est Russian Navy d’OPI.

Dans la bouteille, c’est un bleu marine profond et brillant, plein de shimmer, avec de magnifiques reflets roses.

Une fois posé, ça donne ça…

Alors oui, on voit un peu les paillettes roses quand le soleil tape fort.

Mais non, on les voit pas en intérieur. Et même au soleil ça reste très discret, par rapport à ce que l’on devine dans le flacon.

Alors oui, je dénonce ce vilain petit d’être un menteur.

Mais ça ne le rend pas moins beau pour autant, donc je le pardonne un peu.

Vous en connaissez d’autres, vous, des vernis qui mentent en faisant miroiter milles reflets dans la bouteille mais zéro sur les ongles?

Je vous fait des bisous, je file me raccourcir un peu les ongles pour éviter de me les casser ce week-end au travail! :-*

Frankenpolish – Dragonfly

Bonjour!

Hier, je me suis lancée dans un projet qui me faisait envie depuis un bon bout de temps.

En faisant mes courses, j’ai comme à l’habitude flâné au rayon cosmétiques et j’ai embarqué un petit flacon…

De vernis transparent.

J’ai fait une entorse à mes envies de couleurs, mais c’était pour la bonne cause…

Pour lui donner des couleurs, justement.

Je me suis adonnée au franken!

J’ai à la maison quelques fards à paupières dont j’adore la couleur mais que je en porte pas, car je ne sais pas à quoi les associer ou parce qu’ils ne me vont pas.

J’en ai donc recyclé un pour en faire un joli vernis.

Pour mon premier franken, j’ai utilisé Voie Lactée d’Agnès B., un magnifique bleu pastel irisé à reflets bleu givré.

J’ai réduit la moitié du fard en poudre fine et j’ai fait glisser la poudre dans le flacon avec un entonnoir de fortune, puis j’ai secoué pour que la magie opère…

J’avais peur que le résultat ne soit pas assez opaque, mais au final en trois couches fines c’est plié, et ça sèche à la vitesse de l’éclair!

Les reflets sont démultipliés, ils prennent tout leur sens sous forme de vernis!

L’étape qui suit la création, c’est celle du nom.

On finalise un peu tout le processus de franken, on donne une réelle identité au nouveau-né.

J’ai eu plein d’idées, plus ou moins originales… Et puis j’ai trouvé.

Voilà. Mon petit s’appelle Dragonfly, soit libellule en anglais.

Je l’aime, je l’aime, je l’aime.

Il s’applique tout seul, il est beau… Bref, je suis ravie.

J’ai déjà d’autres idées en tête, pour bientôt je pense… ;)

Le franken c’est la vie!

Des bisous! :-*