Random swatchathlon #1

Hello hello!

Aujourd’hui, on vide les fonds de tiroir! Grand ménage de printemps!

Lorsque je me suis accordé un congé bloguesque en fin d’année scolaire pour me consacrer à mes études, je n’ai pas arrêté de me vernir les ongles pour autant!

Je n’avais plus le temps de vraiment nailarter, mais je tenais à prendre le temps de me manucurer le plus souvent possible.

Je me retrouve donc avec des photos jamais partagées avec vous et je viens aujourd’hui vous présenter quelques unes de ces manucures.

Commençons avec une association sombre et mystérieuse: Stylenomics d’Essie et Cast A Spell de China Glaze.

stylenomics essie cast a spell china glaze

 

Cast A Spell est magnifique, mais il a en plus de cela une formulation géniale: couvrance en deux couches, séchage ultra rapide, brillance au top!

Concernant Stylenomics, je suis dans le camp de ceux qui pensent que c’est un vernis vert! Certes, il est trèèès sombre, trop sombre même, mais ça ne l’empêche pas d’être magnifique! Un peu moins facile à poser, et attention aux tâches si besoin de retouches, mais rien d’insurmontable!

Passons à une association plus douce et pastel: Light As Air de China Glaze et XX de Cirque.

xx cirque light as air china glaze swatch

 

Light As Air est un superbe lila pastel, mais j’ai trouvé l’application assez pénible… Deux couches pour être opaque, mais une troisième est nécessaire pour essayer de lisser les traces de pinceau. C’est vraiment dommage, car la teinte de lila est très belle.

Pour ce qui est de XX, que dire de plus si ce n’est que c’est la perfection? Blague à part, les paillettes de toutes tailles de XX et leurs reflets de folie en font à mes yeux un must-have. Les paillettes, comme toujours, demandent un peu de technique pour les poser correctement. L’association avec Light As Air n’est pas celle qui m’a le plus convaincue.

Et enfin, un vernis seul mais duquel je voulais vous parler parce que je l’aime beaucoup beaucoup beaucoup: Flying Dragon de China Glaze.

D’abord, au flash:

china glaze flying dragon swatch

cg flying dragon

 

A la lumière naturelle:

china glaze flying dragon

cg flying dragon swatch

 

Flying Dragon, je l’ai trouvé au Cyra Lydo du Boulevard de Strasbourg à Paris, lors d’une ballade avec ma loutre enchantée Amina.

Je le voulais depuis longtemps, et j’ai craqué!

Flying Dragon est un vernis violet tirant sur le fuchsia, infusé de paillettes mates roses et bleues. Il est très liquide, couvrant en deux couches et demi, et sèche mat.

Si vous décidez de le laisser mat, sans mettre de top coat, attention! Il aura tendance à s’écailler rapidement.

Voilà!

J’espère que vous avez apprécié ces quelques swatches! ^^

Je vous fait des bisous, et je reviens dès que possible avec les résultats du concours Mastercoiff!

Publicités

24 NA Before Xmas ❅ Medley de Noël!

Bonjouuuur!

Aujourd’hui je vous invite à ouvrir la 22eme porte du calendrier de l’Avent inter-bloguesque des NPA!

24 NA nail addict before christmas Xmas

 

 

 

 

 

 

 

 

Je dois avouer qu’Odile Sacoche m’a attribué un jour parfait.

Oui, car aujourd’hui, nous pouvons officiellement déclarer que nous avons survécu à la fin du monde, en plus d’avoir survécu au Bug de l’An 2000.

Et donc nous pouvons nous concentrer encore un peu plus sur la joie de Noël!

Quand Odile nous a demandé ce qu’on comptait faire sur nos ongles, j’ai longuement hésité avant de lui dire que je ferait un petit medley de Noël, soit chaque ongle différent sur le thème de Noël et de l’hiver.

Parce que moi j’aime presque tout en hiver et à Noël, alors choisir m’est impossible!

Comme c’est jour de fête, que je vous aime et que mon rôle aujourd’hui est de faire circuler l’esprit de Noël, je vous fait un cadeau: pleiiiin de photos!

24 NA before xmas nail art christmas

24 NA before xmas nail art christmas

24 NA before xmas nail art christmas

24 NA before xmas nail art christmas

 

Alors? Ca vous plaît?

J’ai dessiné plusieurs des choses qui m’évoquent Noël et l’hiver, soit une candy cane sur l’auriculaire (avec mon sublime Ring in the Red de China Glaze), un flocon sur fond bleu givré (OPI DS Magic je t’aime!), Rudolphe le renne au nez rouge, un sapin bien décoré et enfin une boule de Noël!

Je vous invite à aller voir les autres cases du calendrier si vous ne l’avez pas déjà fait!

Vous trouverez le planning ici, chez Odile Sacoche!

J’espère vous avoir insufflé l’esprit de Noël, la paix, l’amour, la joie, le partage!

Je remercie Odile pour cette idée géniale, que je qualifierai de meilleure idée bloguesque de l’année!

Je retourne à mes paquets et je vous embrasse fort!

DUPE ALERT: Sous le gui avec Jack…

Hello!

Aujourd’hui je reviens sans nail art, mais avec deux vernis et une question: sont-ils vraiment dupes?

L’autre jour j’ai reçu un petit paquet de Manucure et Beauté et dans celui-ci se trouvait un vernis sublime, sous le charme duquel je suis instantanément tombée: Meet Me Under the Mistletoe d’Orly.

Mais (car il y a un mais) j’ai cru voir en lui un dupe parfait de Jack the Lad de Butter London, récemment commandé chez Le Doux Nuage.

Alors certes, j’étais éblouie par la beauté de ce vernis, mais je me disais aussi « zut, je l’ai déjà. »

Je me suis donc lancée dans un comparatif pour qu’il n’y est plus l’ombre d’un doute sur la question.

(En me relisant je réalise que cet article commence comme un épisode de Zone Interdite.)

Alors, tu vois qui est qui?

J’ai posé Jack the Lad sur l’index et l’annulaire, et donc il y a MMUTM sur l’auriculaire et le majeur!

On voit quand même la différence, non?

Donc oui, ils sont quasi dupes. Dans la vraie vie avec les mains qui bougent, tu ne voit pas la différence.

Mais si tu les regarde longuement, et que tu est une NPA, tu sait qu’au fond ils sont loin d’être identiques.

Jack the Lad est à mon sens plus complexe, plus subtil grâce à ses fines glass-flecks bleues que n’a pas MMUTM. Il a plus de caractère. Il est un chouia plus foncé, aussi. Et certains de ses glass-flecks tirent plus sur le doré, ce qui le grise un peu.

Avec MMUTM, on a un vert sapin parfait, plus lumineux et plus « vivant » que le Butter London. Tout les glass-flecks sont verts, plus ou moins clair. Il faut une couche de plus à celui-ci pour être opaque, mais il a de fait plus de profondeur.

Bref, je les aime tout les deux.

Je sais qu’on va me prendre pour une folle, mais pour moi ils sont bien différents. Il suffit de s’attarder à les admirer…

Malgré tout, ils ont indéniablement un air de famille, sans doute des cousins éloignés. Qui sait, ils se retrouverons peut-être sous le gui à Noël?

Ou bien sous votre sapin…

En tout les cas mon deuxième essai chez Orly a encore une fois été très concluant, je suis conquise! J’en ai même oublié que ces vernis avaient un nom d’aéroport! (ah bah non, en fait)

Des bisous!